AccueilS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Interpol

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joyce
Traître
Traître
avatar

Messages : 1002
Date d'inscription : 24/04/2014

MessageSujet: Interpol   Sam 10 Oct 2015 - 13:16

L'alarme retentit dans tout le bâtiment. Les derniers fonctionnaires affolés sortaient, accompagnés de soldats d'élite qui les protégeaient. Dans la rue, des femmes et des hommes tirés à quatre épingles, en costard et cravate, en jupes serrées et talons aiguilles, formaient un amas de panique, de cris, et d'incompréhension.

L'alarme venait à peine de s'éteindre, que déjà le directeur du département Interpol de Londres arriva sur les lieux, furieux et exaspéré. Il constatait avec dépit que tous les dossiers étaient vides, envolés. Ou plutôt : emportés par des mains malhonnêtes. Il donna un coup de pied haineux dans un carton vide et se mit à crier, pour relâcher la pression.

Ce n'était plus une partie de cache-cache : la Bjork s'était réellement mouillée, et de nombreuses têtes allaient tombées. Ripoux et agents corrompus seraient bien vite stigmatisés dans un procès qu'il ne se priverait de médiatiser, à l'aide de ses connaissances. Cette affaire ne devait pas être passée sous silence, comme Interpol avait l'habitude de faire.

Quelques heures plus tard...une poignée d'agent choisi par ses soins se réunissaient dans le plus grand secret, dans une salle de réunion encore fraîchement saccagée. Il frappa dans ses mains pour calmer les agents qui discutaient véhément entre eux, et commença sur un ton déterminé, et toujours autant agacé :

Messieurs, Dames. Ce n'est plus une petite affaire à mettre dans les « soupçons d'accusation ». London Interpol a été attaqué, et cela n'a pas laissé indifférent mes collègues des « hautes sphères ». Des agents d'autres pays viendront bientôt en renfort dans les jours à venir, et le budget du département a été considérablement augmenté, pour coincer ces sacs à merde !

Il posa violemment ses deux mains sur le bureau, laissant son regard fatigué et sombre parcourir les différents agents :

Écoutez moi bien, ces fumiers ont emporté tous nos dossiers sur eux, des dossiers classés confidentiels ! Ils sont au courant de ce que nous savons ou non, et ils s'en serviront pour continuer à sévir. Nos dossiers sont, dorénavant, aussi vierges que la chatte d'une écolière, alors bordel de merde, on va se bouger et reconstituer tout ce merdier ! On va récolter toutes les informations qu'on connaît sur eux, reconstituer ces dossiers, et personne n'y échappera : parents du criminel, proches du criminel, criminel lui-même, TOUS ! Vous m'écoutez ? Vous êtes avec moi ?!

Les gens se mirent à acquiescer et à s'écrier, d'autres applaudissaient devant ce discours galvanisant. Le directeur convint d'un lieu tenu secret, mis à disposition par les services d'Interpol, pour travailler et cacher les nouveaux dossiers, pendant que le département londonien se reconstruirait, en revoyant tout le système de sécurité et d'informatisation.

Et au même moment...

Un rire retentit, un rire franc et fou, un rire victorieux. Ce rire était celui du Lord Jagger, qui observait les hauts gradés et leurs hommes de main qui déchargeaient un camion. Ce n'était pas une marchandise comme on avait l'habitude de le voir dans les réseaux mafieux, ce n'était pas de la cocaïne ou autre substances « illicites », ce n'était pas de l'argent, ni même des armes. En tout cas, pas des armes à proprement parlés. Mais des armes en terme de connaissance : toutes les fiches Interpol des membres de la Bjork-Family.

Au même moment, le Lord se tourna et appela la Vonna pour lui faire part de cette heureuse nouvelle. Aussitôt, la Vonna qui était dans son bureau avec le Baron, le regarda et annonça « tu peux passez ton coup de fil, le cache-cache continue. ». Dans un coin de la pièce, la silhouette de Earl Darky se dessinait, installée confortablement dans un fauteuil. Un sourire satisfait au coin des lèvres, elle tapotait le bout de ses doigts, silencieusement.

Le Baron s’exécuta, sortit son portable et se mit à parler doucement. On lui répondit « Très bien, ce sera fait. N'oubliez pas de faire le versement sur mon compte en Suisse. »

La personne au bout du fil raccrocha, et releva la tête, et se mit à applaudit le discours galvanisant du directeur d'Interpol. Le chien se mord la queue.

_______________________________________________________________________________

Vous l'aurez bien remarqué, les fiches Interpol sont maintenant disponibles !

N'importe qui peut remplir ces fiches, pourvu qu'il respecte les consignes données, qui sont les suivantes :

Votre fiche Interpol doit TOUJOURS être écrite à la troisième personne du singulier, car il faut que vous fassiez comme si c'était un agent d'Interpol qui rédigeait votre dossier. Mais il ne tient qu'à vous de choisir si les agents en connaissent peu ou beaucoup sur vous, qu'il y ait des informations fausses ou non (à ne pas faire sur toutes les fiches malgré tout).

Avant de remplir votre fiche, merci de vous référer à ce sujet :ici.

Les membres Bjork sont tenus de rédiger leur fiche, mais les proches et les Nightmares peuvent aussi faire une fiche.
Revenir en haut Aller en bas
 

Interpol

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Recherche le nom d'un DA... interpol?
» [Ottavio.Janiero] Team Zero [G]
» Interpol's Hierarchy
» Police-Attitude respectée par Interpol
» Fiche Interpol de Cruz Heylios

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bjork-Family :: Publique ::  London Stories ::  Interpol-