AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Débat : Habb'Dict

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Apreel
Visiteur
Visiteur
avatar

Messages : 1268
Date d'inscription : 27/03/2015
Age : 29
Localisation : WhiteChapel

MessageSujet: Débat : Habb'Dict    Dim 25 Oct - 1:05






Habb'Dict


Sachez qu'il s'agit de nombreux points de vues qui diffèrent fortement les uns des autres selon des expériences vécues ou non et que l'histoire de Jean-René touche de nombreuses personnes sur ce jeu. Ce n'est cependant pas un cas général, seulement une réalité.


Il était une fois...



Un petit garçon nommé Jean-René, âgé de 12 ans arriva sur Habbo en 2008. Jean-René qui n'avait pas beaucoup d'amis, subissait de nombreux problèmes avec ses camarades de classe. Tout le monde se moquait de son prénom et de son physique. Il avait été guidé par un ami qui lui avait donné l'adresse de ce jeu en ligne. Jean-René découvrit les joies que pouvait offrir Habbo.

Il se fit des amis, des petites copines, et faisait de nombreux événements. Jean-René découvrit peu de temps après son arrivé le RPG. Il fit de nombreuses connaissances, passant la majeure partie de son temps connecté.

Pendant 8 ans, le petit garçon passa ses journées, ses vacances devant son ordinateur, avec ses amis virtuels. Il avait désormais 18 ans et n'avait pas eu son BAC, car Jean-René avait redoublé. Le jeune garçon s'était rendu compte de son addiction au jeu. Il essaya d'arrêter de nombreuses fois définitivement.

Malheureusement, ces multiples tentatives furent vaines. Sur ce jeu, Jean-René se sentait à la fois protégé et malheureux. Dès qu'il venait faire un petit bonjour à ses amis sur Habbo, une certaine force le poussait à rester et à revenir. Dès que l'ennui IRL se faisait ressentir il se disait : Tiens ! J'irais peut-être faire un petit tour sur Habbo, juste comme ça, pour jeter un coup d'oeil.
La machine continuait.


Comment expliquer ça ?




Si nous observons le cas de Jean-René, qui est un cas plus que grave de dépendance aux jeux en ligne, nous pouvons dire que ce jeune garçon, depuis son plus jeune âge, a trouvé dans « Habbo » un certain exutoire à ses problèmes. Sur Habbo, personne ne peut le juger, le critiquer sur son physique. Jean-René fait partie d'un RPG, c'est-à-dire qu'il peut créer lui-même sa propre histoire, son propre personnage. Habbo est pour lui un moyen de couper de la réalité quelques instants, et ne plus faire face aux problèmes de la vie « réelle » afin de se consacrer à son personnage.

Ce jeu en ligne permet de se poser de nombreuses questions, surtout lorsque l'on devient dépendant. Si nous prenons exemple sur l'alcool, le simple fait de boire un verre de whisky une fois par jour à la même heure, considère le buveur comme étant alcoolique. Autrement dit, lorsque l'on se connecte au moins une fois par jour sur Habbo, plus ou moins longtemps. Il s'agit d'une forme d'addiction.

Lorsque le temps de connexion dépasse les 3 heures dans la journée, à la suite ou non, il ne s'agit plus seulement d'une addiction, mais d'une dépendance que l'on s'en rende compte ou non.


Il ne faut pas broyer que du noir Jean-René


Ces problèmes d'addictions restent très courant à notre époque. Malgré cela, il ne faut pas voir Habbo seulement comme une drogue. De nombreux points positifs s'en dégagent. Nous avons pour la plupart de très bons souvenirs vécus sur ce jeu. Nous nous sommes fait de nombreux amis avec qui nous avons partagés des choses intenses.

Qui n'a jamais eu un fou rire derrière son PC en regardant des phrases que pouvait débiter un ami ?

N'oublions pas qu'il s'agit d'un réseau social et donc d'un endroit ouvert à tous. Habbo peut être considéré comme un lieu de détente et non un endroit stressant, car le titre de "jeu" serait totalement dénué de sens. Jean-René a beau dire et a beau faire, ce jeu restera à jamais dans sa mémoire et certains pseudos lui resteront en tête certainement toute sa vie, même en grandissant.


Il était une fin...


Jean-René a beaucoup réfléchi, il s'est rendu compte que son problème était important et qu'il devait en parler. Pour lui, dire à ses nouveaux amis IRL qu'il joue à Habbo, c'est un peu la honte. Alors, il refuse de sortir de chez lui, d'aller à des soirées, de fréquenter des filles. C'est en étant devant son PC qu'il trouve sa vie amusante. Le soir quand il rentre des cours, il sait que des gens l'attendent et qu'il a un travail à effectuer dans son RPG. Faire ses devoirs pour lui, est une véritable perte de temps. Son travail est bâclé et il n'a qu'une seule hâte, se connecter.

Il sait qu'il a des responsabilités et qu'elles comptent pour lui.
Il se sent important.

Malgré cela, Jean-René n'a toujours pas quitté Habbo. Il s'est posé de nombreuses questions qui n'ont au final pas changé grand chose, car il est incapable de tout quitter comme ça.



Les questions à se poser


Nous avons chacun une histoire différente concernant notre arrivé sur Habbo et comment nous percevons ce jeu. Qu'est-ce qui a bien pu nous pousser à venir ?  Avons-nous fait une erreur ? Pourquoi jouons-nous encore à ce jeu ? N'avons-nous pas autre chose à faire de notre vie IRL que de nous consacrer à un petit personnage en pixel ? Pourquoi n'arrivons-nous pas à le quitter ? Beaucoup de questions sans réponse.

Habbo est peut-être pour toi un simple moyen de divertissement et tu arrives très bien à gérer ta vie IRL comme tu l'entends. Peut-être aussi que ton cas se rapproche de celui de Jean-René. D'autres se demandent toujours pourquoi ils sont encore sur Habbo après plus de trois ans de jeu. Chacun trouve un moyen en lui de vivre sa vie autrement qu'il l'a choisi.


La plupart d'entre nous, c'est au travers de Habbo, ou pas.

Et vous, quel est votre avis concernant l'addiction à Habbo ?


Revenir en haut Aller en bas
Giuseppe.M
Artiste
Artiste
avatar

Messages : 7155
Date d'inscription : 20/03/2015

MessageSujet: Re: Débat : Habb'Dict    Dim 25 Oct - 1:19

Superbe article très intéressant.
En effet comme beaucoup de jeux il reste très addicte surtout quand ont commence à se pencher sur le cas du RPG mafieux qui prend quand même une bonne partie du temps de chacun.
Il ne faut jamais oublier qui l'on est, ce que l'ont as est ce que l'on veut devenir.
Cela reste un "Hobie", un jeux comme un autre au quel ont peut se détendre avant tout.
Faire de belle rencontre et également de très mauvaise, mais j'ai envie de dire comme sur tout jeux et comme partout sur internet.
Et comme toute drogue, il y a la dépendance, il faut prendre parfois du recule, et savoir ou on en est dans sa vie privée, savoir si ont as encore du Temp à y consacrer et garder en tête ses propres priorité avant un jeux virtuel, il ne faut pas se faire haper par ce monde qui peu parfois devenir très renfermant.
Revenir en haut Aller en bas
Evasio
Lecteur assidu
Lecteur assidu
avatar

Messages : 2142
Date d'inscription : 21/04/2014
Localisation : Romana

MessageSujet: Re: Débat : Habb'Dict    Dim 25 Oct - 6:52

Le sujet est intéressant et très bien trouvé. Félicitations.

C'est un avis personnel :

L'addiction à habbo est dû à deux choses. La première, le fait que ce jeu soit une communauté d'individu réels. Les relations que le joueur se crée au cours de son aventure sur l'hôtel constitue la moitié de son attachement au jeu.

La seconde et celle dont tout les joueurs du RPG mafieux en particuliers sont victime, c'est l'intérêt porter au jeu. L'ambition sur ce jeu, quel qu'en soit les projets nous forcent et nous retiennent, si nous sommes là c'est parce que nous n'avons pas fait tout ce que nous voulions entreprendre.

Concernant les questions. Pour la grande majorité des joueurs, la première utilisation d'habbo est né dans la volonté d'utiliser son temps libre autrement qu'à rien faire (combler l'ennui). La question de l'erreur de s'être inscris ou non, trouve une réponse lorsque l'on juge individuellement d'avoir perdu ou non son temps. Comme dans la vie, dans n'importe qu'elle situation, chaque action est dans un but précis, si nous jouons encore, c'est que nous avons toujours un but, un intérêt, et si ça prend autant de temps sur Habbo, c'est qu'ils demandent du temps et se renouvelle parfois. Autre chose à faire ? Bien qu'habbo est une dimension enfantine qui rend humiliante tout approche de ce jeu dans l'entourage IRL, il en est pas moins intelligent qu'un jeu sur playstation, c'est un divertissement, chacun à besoin de se divertir (Donc non nous n'avons pas d'autres choses à faire nous choisissons simplement un moyen de divertissement qui est propre à chaque personne). Si les joueurs n'arrivent pas à le quitter c'est qu'ils ne veulent pas rester sur un goût d'inachevé et que tant que la satisfaction de leur intérêt n'est pas survenu il leur est difficile d'arrêter.

En conclusion, une addiction contemporaine plus spécifique que celle auquel le monde est addict, internet.

Revenir en haut Aller en bas
MelanieNorthman
Visiteur
Visiteur
avatar

Messages : 978
Date d'inscription : 29/03/2015
Age : 32
Localisation : At London Bjork.

MessageSujet: Re: Débat : Habb'Dict    Dim 25 Oct - 9:58

Pour moi, jouer à habbo n'est pas une addiction lorsqu'on arrive à combiner la vie irl avec sa famille, ses amis, mais aussi ses études, prendre le temps de travailler et se détendre sur habbo. C'est un moyen de s'évader de notre vie réelle, certes, mais il ne faut pas oublier la vie autour et il faut savoir limiter le jeu pour qu'il ne prenne pas une place imposante dans notre vie. Notre jeu peut tout à fait nous permettre de nous absenter, c'est d'ailleurs pour ça qu'il existe les topics absences sur les forums des mafias. Car il ne faut pas oublier qu'on a une vie à côté, des études, une famille et des amis. Se recaler toute la journée devant l'ordinateur ne sert à rien.

Personnellement, Lucio, mes amis et ma famille sont au courant et ça ne les dérange pas le moins du monde, il n'y a pas de moqueries car ils savent que les études passent avant. C'est une sorte de compromis.

J'aimerais m'adresser à ceux qui se reconnaissent à ce post, cela ne sert à rien d'arrêter complètement un jeu, vous n'y arriverez pas. Il faut que vous vous raisonniez : "J'ai des devoirs à faire ou des amis me proposent de sortir alors je fais ça avant habbo".
Revenir en haut Aller en bas
Copeland
Nightmare
Nightmare
avatar

Messages : 6679
Date d'inscription : 24/11/2014
Age : 20
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Débat : Habb'Dict    Dim 25 Oct - 12:45

Très bel article.

Quand je suis arrivé dans habbo et plus principalement la HM, je me demandais toujours si j'étais un cas un peu spécial, moi qui avait l'air de faire quelque chose dans ma vie IRL. Je pensais que tous les autres joueurs étaient des geeks sans vie qui faisait juste habbo toute la journée, et qu'ils n'avaient pas d'amis. Faut croire que j'avais tord, mais j'ai l'impression que pour beaucoup c'est une réalité.

Mais quand on y pense, habbo c'est quand même pas mal. C'est le seul site de rencontre (oui c'est pas un site de rencontre amoureuse, mais plutôt amical) qui ne juge pas sur l'apparence. Car malgré la différence qu'il y a si tu payes ou non le HC, pour le reste tu juges beaucoup la personne sur sn intelligence, pas son physique, donc c'est un vrai plus pour ce jeux.

Je me suis un peu éloigné je crois
Revenir en haut Aller en bas
Broken
Traître
Traître
avatar

Messages : 2256
Date d'inscription : 26/04/2014
Localisation : Istanbul

MessageSujet: Re: Débat : Habb'Dict    Dim 25 Oct - 15:00

Au delà de habbo hôtel, notre RPG Mafia regroupe à peine 300 joueurs. Et si on prend en compte le nombre de joueurs depuis 05, peut-être qu'il y en a eu un millier...

Sachant que ce jeu ce joue principalement - pour ne pas dire exclusivement - sur habbo.fr, un jeu d'ailleurs qui n'existe pas en soit, car l'hôtel nous sert simplement de plateforme. Le véritable jeu, c'est nous, l'ensemble des joueurs, qui le construisons au travers notre présence, nos forums et nos organisations.

Cela comparé aux jeux plus connus, que monsieur Toutlemonde connait, par exemple GTA, CoD, LoL etc, s'avère que c'est un jeu très spécial, très geek aussi. En soit, nous sommes une communauté de joueurs unique en son genre avec un background "kikoo" (jeu en 2D plutôt ado), des actions de jeu très limités à la discussion et quelques déplacements. Avec si peu, nous avons quand même un véritable plaisir à jouer.

Pour ma part, j'ai toujours apprécié notre univers mafieux. C'est un monde underground, caché dans les bas fonds d'une plateforme de jeu qui ne donne pas forcément envie de jouer. Et c'est là son véritable charme: on arrive à trouver quelque chose de bon qui est "dissimulé" dans quelque chose de plutôt bête (monde en 2D infesté de kikoos). C'est très intéressant, car ça nous prouve à nous-même que nous sommes capables de regarder au delà des apparences.
Ainsi donc, je suis sur ce jeu depuis 2007, j'ai testé plusieurs autres jeux (Play, LoL, WoW etc), mais aucun jeu n'a été aussi intéressant que le monde mafieux de Habbo.

Pour en faire une conclusion personnelle, je dirais qu'il faut avoir quand même pas mal de chance pour finir mafieux dans notre monde. Les chances qu'on tombe sur habbo.fr, qu'on continue et qu'on découvre la mafia sont assez faibles. Je dirais donc que soit nous sommes des heureux élus, soit des maudits.
Revenir en haut Aller en bas
Copeland
Nightmare
Nightmare
avatar

Messages : 6679
Date d'inscription : 24/11/2014
Age : 20
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Débat : Habb'Dict    Dim 25 Oct - 16:07

Broken a écrit:
Pour en faire une conclusion personnelle, je dirais qu'il faut avoir quand même pas mal de chance pour finir mafieux dans notre monde. Les chances qu'on tombe sur habbo.fr, qu'on continue et qu'on découvre la mafia sont assez faibles. Je dirais donc que soit nous sommes des heureux élus, soit des maudits.

Exactement, et on peut passer des années à côté du jeux sans vraiment percevoir.
De 2009 à 2014, je savais qu'il existait un RPG Mafia, mais j'ignorais tout à son égard et je pensais qu'il s'agissait d'une plateforme avec peut-être 50 joueurs, en tout cas un truc bien plus petit et bien moins complexe que la Habbo Magie.
Revenir en haut Aller en bas
MelanieNorthman
Visiteur
Visiteur
avatar

Messages : 978
Date d'inscription : 29/03/2015
Age : 32
Localisation : At London Bjork.

MessageSujet: Re: Débat : Habb'Dict    Dim 25 Oct - 19:01

De même je ne connaissais le rpg k que de nom.
Revenir en haut Aller en bas
Lara.Hiddings
Confrérie Noire
Confrérie Noire
avatar

Messages : 1505
Date d'inscription : 07/03/2015
Age : 97
Localisation : WhiteChapel

MessageSujet: Re: Débat : Habb'Dict    Mer 28 Oct - 13:17

    Tout d'abord, bel article, bien pensé, et je pense très proche de la situation qui touche certaines personnes.

    Je trouve très juste ce que vous avez énoncés, Baron. Notamment à propos de ce jeu qui - aux premiers abords - parait assez nul et destiné à un public jeune (même s'il l'est), puis qui se révèle être un peu plus attractif quand on en découvre les communautés qui y sont cachées. Que ce soit la HM, les JDR autres, le RPG mafieux, ce sont les membres qui rendent intéressant cette plateforme en créant un jeu intelligent et réfléchi (pas toujours vous me direz pour certains Very Happy).


    Mais il est vrai, concernant cette forme d'addiction, que c'est étonnant de constater qu'on a vu une personne qui se disait partir pour au final revenir. Ou que ce soit notre propre cas, s'apercevoir que partir du jeu est un peu plus difficile que ce que l'on pensait. Cela m'est déjà arrivé, plusieurs fois. Et je cherche même encore pourquoi c'est si ardu de quitter ce jeu qui pourrait être comme un Lol, comme un jeu en ligne, etc. Mais pour moi, c'est vraiment l'aspect communauté qui nous lie, envers laquelle nous avons un devoir (à nous de s'engager à le respecter ou non), qui nous retiens au jeu. Et personnellement - c'est aussi la reconnaissance d'un jeu et d'une communauté qui nous a vu depuis plusieurs années évoluer, grandir, changer que ce soit hors du jeu ou dans le jeu.

    Quoi qu'il en soit, je tire de ce jeu des aspects négatifs qui ont pu me toucher IRL - quand j'étais un peu plus jeune et ayant moins de recul. Mais quand on y pense, surtout des aspects positifs, faits de rencontre, de partage, d'évolution et surtout d'un plaisir de jouer que je ne retrouverais pas souvent ailleurs. Et des amis, disparus, encore en ligne, éloignés, qui m'ont accompagné dans ces moments de jeu. Et on ne pourra pas retirer à Habbo, plateforme de jeu pour adolescent (avec tchat, discolove, et coupe afro), un univers où l'on peut créer autant que notre imagination nous le permet.

    En bref : Habbo? Addictif, oui
    .






Who's Laughing Now ?


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
.Broke.
Proche
Proche
avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 25/04/2015
Age : 18

MessageSujet: Re: Débat : Habb'Dict    Dim 1 Nov - 15:07

Je trouve que cet article est très bien venu, même si j'y réponds un peu trop tard à mon avis. Mais si vous m'aviez demandé ce que j'en pensais il y à une semaine, je ne vous aurais sûrement pas répondu la même chose qu'aujourd'hui. Je vais vous faire part de mon expérience personnelle.

Il y a peu, j'avais réussi à nous de réels liens avec certaines personnes rencontrées ici, des liens forts, réciproques. Seulement, comme toute relation incomplète, ce n'était pas facile de composer avec des gens de cette manière : plutôt de voir d'abord la personne d'un point de vue physique, on l'aborde sous un autre angle, et l'écriture en dit beaucoup plus sur quelqu'un que ses vêtements.

Je suis quelqu'un qui doute facilement, qui souffre aussi, de très fragile en réalité, et j'ai rencontré des personnes dans le même cas que moi, ce qui m'a d'ailleurs procuré non seulement une sensation de compréhension, mais aussi l'impression que ce jeu était presque uniquement rempli de personnes fuyant une réalité trop dure à soutenir, ce qui n'est pas le cas, puisque beaucoup sont là pour l'amusement. Bref, en me rapprochant de ces personnes, en apprenant à les connaître, j'ai plongé un peu plus bas dans une forme étrange de dépression. J'avais l'impression de ne jamais pouvoir être heureuse, et je me rends compte aujourd'hui que la souffrance est une maladie contagieuse. Je me suis habituée à souffrir pour les autres ou avec les autres, sans forcément leur dire, parce que dans mon esprit, si je ne pouvais être heureuse, je me devais de m'assurer que mes proches soient heureux, ce qui m'épuise et me grignote de l'intérieur un peu plus chaque jour, car cela prend mon temps, mon énergie, ma volonté de continuer.

Depuis longtemps je me doutais que la seule solution à cela serait de partir, définitivement, de couper les ponts, mais l'amour (bien réel celui là) que je porte aux gens me retenait ici bec et ongles. Et puis, j'ai fait des erreurs, et ces relations qui ne tenaient qu'à un petit fil se sont écroulées. J'avais l'impression d'être vide, que mon cœur était vide, et une partie de moi s'est rendue compte que je m'étais trop attachée, que j'étais devenue dépendante de la présence de ces personnes, et que l'intermédiaire qui m'y rattachait principalement était habbo.

Aujourd'hui, je me dis que je dois apprendre à me détacher, sans pour autant couper les liens avec ceux que j'aime toujours, comme une famille ( et c'est là qu'on voit ce que le manque affectif peut faire ), mais simplement apprendre à vivre aussi en vrai, avec les autres, comme je le faisais avant de venir sur habbo.

Je ne sais pas si ce jeu à détérioré ma vie sur le long terme, car sur l'instant j'avais cette impression d'aller mieux. Ce que je sais, par contre, c'est que j'ai rencontré des gens intéressants, que j'ai eu des conversations que je n'aurais jamais pu avoir en vrai, avec de réels points de vue.

Alors, Habbo, addictif, en tous points, la question qu je me pose maintenant, c'est :

Est-ce que ce jeu est bon pour nous, au final ? Surtout pour ceux qui n'ont pas eu assez de recul, à leurs débuts, comme je m'en suis rendue compte ?
Revenir en haut Aller en bas
Jagger Jack
Confrérie Noire
Confrérie Noire
avatar

Messages : 3585
Date d'inscription : 19/12/2011

MessageSujet: Re: Débat : Habb'Dict    Dim 1 Nov - 15:55

Habbo un jeu addictif ? Je ne pense pas.

Pour le moi le terme addiction se limite aux stupéfiants capable de générer une dépendance à court ou long terme. Appeler addiction toutes les passions qui animent les hommes serai admettre qu'absolument tout le monde souffre de dépendance a quelques chose. Pour certains ça serai le boulot, le sport, la vie de famille et pour d'autre la voile, la peinture, l'informatique ...  Donc habbo appartient selon moi à la catégorie des passions, pas des addictions. Toute passion peut devenir dévorante à partir du moment ou elle comble un vide ou un besoin quasi-vital.

Habbo et le RPG mafia comblent naturellement trois vides potentiels :

- Du social. L'homme est un animal sociable, et tout le monde juge à tord qu'internet brise la vie sociale. Mais c'est tout l'inverse, internet est arrivé à un moment ou le degré d’interaction social était très faible, surtout en France ou toutes les communautés et leur fonction solidaire on été petit à petit effacées. Si les réseaux sociaux fonctionnent aussi bien c'est justement bien car il comble un vide à ce niveau. Contrairement à l'idée reçu, La technologie ne peut pas générer de besoin, c'est une loi essentiel en marketing et en publicité. Mais elle peut combler un vide là ou il y en a afin de correspondre à un besoin conscient ou inconscient des utilisateurs. Donc si l'aspect social marche si bien depuis 10 ans sur internet c'est bien qu'il y avait un vide à remplir à ce niveau.

- La liberté. Dans votre vie, vous ne décidez pas votre nom, notre aspect physique, votre rang social, votre passé, votre caractère, etc. Un jeu de rôle permet tout a fait ça. Il permet d'être ce jardin secret ou vous jouez un personnage dont toutes les composantes ont été choisies par vous et non par votre éducation, vos parents, votre situation financière et votre environnement. Ce sentiment de liberté se traduit aussi par la créativité. Dans la réalité vous ne pouvez pas construire ce que vous voulez là ou sur internet tout est permis en terme de créativité.

- La reconnaissance. In real life, combien de gens compétant et investis se retrouvent sur le carreaux sans taff ou mal considéré dans leur boulot.Alors que sur un jeu et plus largement sur internet, l'action est assez directement récompensée. Cela ne veut pas dire que c'est parfait mais forcé de constater que dans un jeu, quand vous vous investissez un minimum vous obtenez des résultats.

Voilà donc pour moi ce qui peut transformer habbo en passion dévorante, le fait qu'il puisse combler pas un, mais 3 vides et pas des moindres quand on regarde la pyramide de Maslow :

Spoiler:
 

On remarque que les 3 aspects que j'ai précédemment cité matchent avec les trois dernière étapes de la Pyramide. Et c'est justement ça qui rend habbo potentiellement "addictif" même si je n'aime pas le terme.






"Le passé évolue continuellement, mais rares sont ceux qui s'en aperçoivent." -Frank Herbert

Revenir en haut Aller en bas
Alonzo.Scotto
Visiteur
Visiteur
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Re: Débat : Habb'Dict    Jeu 5 Nov - 15:06

Très bon article de la part de la rédaction.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Débat : Habb'Dict    

Revenir en haut Aller en bas
 

Débat : Habb'Dict

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bjork-Family :: Publique ::  Chronicles-